archive

Archives de Tag: Jean-Claude Lattès

Deuxième Liste

  • Margaret Atwood, MaddAddam (Robert Laffont), traduit de l’anglais (Canada) par Patrick Dusoulier.
  • Lily Brett, Lola Bensky (La grande ourse), traduit de l’anglais (Australie) par Bernard Cohen.
  • Anthony Marra, Une constellation de phénomènes vitaux (J.C. Lattès), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Dominique Defert.
  • Antonio Moresco, La petite lumière (Verdier), traduit de l’italien par Laurent Lombard.
  • James Salter, Et rien d’autre (L’Olivier), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marc Amfreville.
  • Taiye Selasi, Le ravissement des innocents (Gallimard), traduit de l’anglais (Royaume Uni) par Sylvie Schneiter.
  • Evie Wyld, Tous les oiseaux du ciel (Actes Sud), traduit de l’anglais (Australie) par Mireille Vignol.

Première Liste

  • Margaret Atwood, MaddAddam (Robert Laffont), traduit de l’anglais (Canada) par Patrick Dusoulier.
  • Lily Brett, Lola Bensky (La grande ourse), traduit de l’anglais (Australie) par Bernard Cohen.
  • Sonali Deraniyagala, Wave (Kero), traduit de l’anglais (GB) par Camille de Peretti.
  • Mohsin Hamid, Comment s’en mettre plein les poches en Asie mutante (Grasset) traduit de l’anglais (Pakistan) par Bernard Cohen.
  • Vladimir Lortchenkov, Des 1001 façons de quitter la Moldavie (Mirobole), traduit du russe par Raphaëlle Pache.
  • Ursula Krechel, Terminus Allemagne (Carnets Nord /Montparnasse), traduit de l’allemand par Barbara Fontaine.
  • Anthony Marra, Une constellation de phénomènes vitaux (J.C. Lattès), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Dominique Defert.
  • Antonio Moresco, La petite lumière (Verdier), traduit de l’italien par Laurent Lombard.
  • Maxime Ossipov, Histoires d’un médecin russe (Verdier) traduit du russe par Éléna Rolland.
  • Leonardo Padura, Hérétiques (Metailié), traduit de l’espagnol (Cuba) par Elena Zayas.
  • Peter Stamm, Tous les jours sont des nuits (Bourgois), traduit de l’allemand par Pierre Deshusses.
  • James Salter, Et rien d’autre (L’Olivier), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marc Amfreville.
  • Zeruya Shalev, Ce qui reste de nos vies (Gallimard), traduit de l’hébreu par Laurence Sendrowicz.
  • Juan Gabriel Vasquez, Les réputations (Seuil), traduit de l’espagnol (Colombie) par Isabelle Gugnon.
  • Evie Wyld, Tous les oiseaux du ciel (Actes Sud), traduit de l’anglais (Australie) par Mireille Vignol.
  • Véronique Bizot, Un avenir, Actes Sud
  • Stéphane Corvisier, Reine de nuit, Grasset
  • Charles Dantzig, Dans un avion pour Caracas, Grasset
  • Patrick Deville, Kampuchéa, Seuil
  • Dalibor Frioux, Brut, Seuil
  • Brigitte Giraud, Pas d’inquiétude, Stock
  • Alain Jaubert, Tableaux noirs, Gallimard
  • Alexis Jenni, L’Art français de la guerre, Gallimard
  • Mathieu Lindon, Ce qu’aimer veut dire, POL
  • Carole Martinez, Du domaine des murmures, Gallimard
  • Xabi Molia, Avant de disparaître, Seuil
  • Christine Montalbetti, L’Évaporation de l’oncle, POL
  • Gilles Rozier, D’un pays sans amour, Grasset
  • Lydie Salvayre, Hymne, Seuil
  • Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit, JC Lattès